Biographie

Publié le par guillaume kostyszin

 


Alain Claude Baschung est né le 1er décembre 1947 à Paris 14. Dès l'enfance, sa mère et son beau-père décident de le confier notamment à cause d'une santé fragile à sa grand-mère en Alsace où il y restera jusqu'en 1959. De cette enfance vécue dans une région meurtrie par la guerre, Alain en ressortira très marqué (voir la chanson "Elsass Blues"). A l'adolescence il pratique le cyclisme et le hand-ball. Au niveau des études,il s'inscrit dans une école de comptablité où il s'ennuie terriblement et c'est a cette époque qu'il découvre la musique et ses premières influences: Edith Piaf,Gene Vincent et Hank Williams. Après avoir décroché son BTS à 16 ans, Bashung décide de se consacrer entièrement à la musique en se produisant dans les bars, notamment ceux de la capitale.

Le grand avantage d'Alain est d'avoir une double culture musicale: le rock'n'roll américain des pionniers et la chanson française ,chose assez rare à l'époque . L'année 1966 est celle où il décroche son premier contrat avec la maison de disque Philips et sortira un premier EP "Pourquoi rêvez-vous de Etats-Unis ?". Durant onzes longues années il sortira des 45 Tours dans un circuit assez confidentiel, fera partie de la bande de Salut les copains, produira trois albums de Dick Rivers et participera à la première comédie musicale made in France "La Révolution Française" en 1973. Quatre ans plus tard, en pleine vague punk et en compagnie de son ami-parolier Boris Bergman il sort son premier album intitulé "Roman-Photos" qui à l'image des singles précédent ne rencontrera pas le succés escompté.


Mais Alain s'accroche et deux ans plus tard sort son second opus "Roulette russe", l'album de la dernière chance. Idem que le précédent: succés d'estime. Sa maison de disque est prête à rompre son contrat, il n'a pas un sou en poche, il y a mieux comme début de carrière .

Quelques mois plus tard le tandem Bashung-Berman décide de sortir un dernier 45 Tours pour l'honneur , Gaby,oh Gaby . Le succés est extraordinaire, le titre passe en boucle sur toutes les radios, un million d'exemplaires sera écoulé en un an. Philips décide de l'inclure dans une réédition de "Roulette russe" qui cette fois se vend bien. 1981 sera l'année de la confirmation avec son premier disque d'or, l'album "Pizza". Deux nouveaux tubes Rebel et surtout Vertige de l'amour , le disque décroche le Bus d'acier récompensant le meilleur album rock français de l'année. Alain devient une bête de scènes, ses concerts se jouent à guichets fermés,c ertains restent même dehors rien que pour entendre le son. Bashung est devenu l'emblême de la démocratisation du rock made in France.

C'est alors qu'il s'enferme quelques semaines avec Serge Gainsbourg pour acoucher en 1982 d'un suicide commercial l'album "Play Blessures". La critique l'acclame, le public le boude faute de tubes et le juge trop pessimiste. Sur scène , il se roule par terre et commence a effrayer ceux qui voyaient en lui un chanteur de tubes rigolos. Pourtant Play Blessures constitut la première grande pierre de son édifice et vingt ans plus tard deviendra son album culte. "Figure imposée" en 1983 comme son titre l'indique est un nouvel exercice de style. Très new-wave comme son prédécesseur il ne rencontre pas non plus le succés de "Pizza". Mais Alain sauve la mise avec un single symbole de toute une époque SOS Amor. 1983 est aussi l'année de naissance de son fils Arthur-Victor. Alain se consacre désormais à la scène comme en témoigne l'excellent "Live Tour 85" au départ sorti en un seul disque avant de devenir double devant le succès public. C'est également l'année du mouvement SOS racisme dont Bashung prend part en composant l'hymne Tu touches pas à mon pote et joue notamment lors d'un concert mémorable Place de la Concorde devant plus de 200.000 personnes.

En 1986 l'album "Passé le Rio Grandé" (Barclay à pris le relais et Bergman est revenu à l'écriture) est un grand succés commercial grace aux tubes L'arrivée du Tour et Malédiction. Il obtient sa première Victoire de la musique: meilleur album de l'année. S'ensuit une période de calme et de recul dans sa carrière. Il faudra attendre trois ans et l'année 1989 pour voir la sortie de "Novice" son septième album studio dans les bacs. Cette fois Bergman partage le travail de parolier pas seulement avec Bashung mais également avec un certain Jean Fauque, ami de longue date de ce dernier. Encore une fois, Bashung privilégie l'artistique au détriment du commercial. Beaucoup y voient une suite à "Play Blessures". La presse est en admiration notamment Bayron de Libération grand admirateur du chanteur "pas d'equerre" . "Novice" remporte le prix Fnac 89. Nouvelle tournée, les fans sont toujours au rendez-vous.

 
Fin 1991, Alain décide de revenir aux racines du rock en sortant "Osez Joséphine" album fortement influencé par le blues et la country .D'ailleurs il comporte quatre reprises dont une de Bob Dylan et une autre de Buddy Holly. Le titre éponyme deviendra l'un de ses standards de même que le très planant et magnifique Madame Rêve. Deux Victoires de la musique viendront récompenser le succés commercial de l'album: meilleur vidéo-clip pour Osez Joséphine (Volutes également réalisé par Jean-Baptiste Mondino était également nommé) et surtout meilleur artiste masculin de l'année. Avec ce disque Bashung s'impose définitivement dans le coeur des français.

Deux petites années plus tard sort le très onirique "Chatterton" disque country-new-âge selon les propres mots de son auteur. A nouveau le succés et comme sur l'album précédent Jean Fauque à remplacé Boris Bergman à l'écriture. Ma petite entrprise et J'passe pour une caravane passent sur toutes les ondes de l'hexagone. Pourtant Bashung est un artiste discret, il passe très peu à la télévision. Après deux disques coup sur coup, il repart en tournée en temoigne le double live "Confessions Publiques" également diponible en formats VHS puis DVD.

A nouveau il faudra être patient et attendre janvier 1998 pour entendre "Fantaisie Militaire". Pour l'enregistrement il s'entoure cette fois d'artiste tels que son ami Rodolphe Burger, leader du groupe Kat Onoma, Les Valentins ou encore Joseph Racaille. Ce disque est sans doute le plus diversifié sur le plan musical, des sons plus couramment utilisé dans la musique electro se font même entendre. La critique et le public sont unaniment: c'est son chef-d'oeuvre. Trois singles dont l'énorme La nuit,je mens sortiront. Aucune tournée ne suivra la sortie de l'album, juste une apparition live dans l'emission"Nulle par ailleurs" de Canal+. Cette fois c'est trois Victoires de la musique dans son escarcelle: artiste et album pop-rock de l'année ainsi que le meilleur vidéo-clip pour La nuit, je mens réalisé par Jacques Audiard.

En l'an 2000, Alain Bashung a remporté une septième Victoire pour la bande originale du film de Pierre Jolivet "Ma petite entreprise". Les titres sont issus des bandes de "Chatterton".

En 1992,Bashung a sorti son premier best-of sobrement intitulé "Bashung" de même qu'un superbe coffret comprenant ses albums de "Roulette Russe" à "Novice".E n bonus et seulement disponibles dans ce même coffret un live "Tour Novice" et un disques de raretés et d'instrumentaux "Réservé aux Indiens". Pour fêter le nouveau siècle ,un double best-of mêlant titres originaux et titres live ainsi que six duos dont une reprise de Volontaire avec Noir Désir et de "What's in a bird" avec M. Participation aussi à un disque-hommage à Jacques Brel et une nouvelle version du conte "Emilie Jolie" de Philippe Chatel.

En parallèle à sa carrière musicale, Bashung se consacre au cinéma. On a pu le voir dans une vingtaine de films et de téléfilms dont "Le Beauf", "Nestor Burma,détective de choc", "L'ombre du doute" ou encore "Mon père, ma mère, mes frêres et mes soeurs". De même qu'il a composé des bandes originales de films.

Depuis plus de 20 ans Alain Bashung triture la musique ainsi que les mots pour notre plus grand plaisir. Il a toujours privilégié l'artistique quitte à connaitre des échecs commerciaux. Bref un artiste authentique dans la lignée de Léo Ferré et de Serge Gainsbourg .Certains le nomment le David Bowie français, sans doute un des plus beaux compliments que l'on puisse lui faire.

Prochainement la suite...

Commenter cet article